jeudi 29 novembre 2012

L'apothicaire




Pastel sec




lundi 26 novembre 2012

Kafka sur le rivage



Magique, hypnotique, Kafka sur le rivage est un roman d'initiation où se déploient, avec une grâce infinie et une imagination stupéfiante, toute la profondeur et la richesse de Haruki Murakami. Une oeuvre majeure, qui s'inscrit parmi les plus grands romans d'apprentissage de la littérature universelle.
Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père lui a prononcée contre lui.
Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse.
Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore...Avant de voir leur destin converger inexorablement, et de découvrir leur propre vérité.

Un livre captivant et un écrivain admirable qui me fascine par son talent ! J'ai adoré.


mercredi 21 novembre 2012

Amour

Palme d'Or au Festival de Cannes


Sur les conseils du "bouche à oreilles", je suis allée voir le film " Amour" sans en lire le moindre avis des cinéphiles et spectateurs, en me laissant juste guider par ce merveilleux titre !

Erreur : quel ennui, quelle tristesse...!

Probablement pas de gros frais pour le réaliser. Pas plus de dix comédiens à l'écran. Le décor du film est planté dans un appartement lugubre, en ville (laquelle, on l'ignore ?) et on en déloge pas durant 2 heures. Il y fait sombre, de vieux meubles et vieux rideaux en décoration, les murs salent. Rien de gai.
L'histoire d'un couple de personnes âgées, leur quotidien d'un banal ennuyeux. La maladie touche la dame, elle dépérie petit à petit et lentement, très lentement, le monsieur prend en charge les soins nécessaires à sa fin de vie.Le calme plat, des longueurs................................................................................................!
La morale de l'histoire est inexistante, aucune d'émotion.

Bref, je déconseille fortement.

A bon entendeur, salut.

dimanche 18 novembre 2012

Art' bateau





Lorsque je recherche de la documentation pour préparer un voyage, j'aime aller fouiner sur les blogs. Sur  celui d'un amateur de bateau de rivière, j'y ai trouvé ces photos que j'ai trouvé très belles hormis la haute technicité de son travail qui est admirable.




Grenades




Pastel




Still life



Pastel



"Still life" en anglais, traduit mot à mot veut dire: " vie immobile" et c'est la désignation de la "nature morte" en français.
Les anglophones ont un vocabulaire beaucoup plus plaisant !



mercredi 14 novembre 2012

Dans la maison



Tout d'abord un grand bravo à Fabrice Luchini, à ce jeune éléve Ernst Umhauer qui a une présence à l'écran incroyable et à François Ozon le réalisateur qui nous a trouvé une interprétation originale.
L'histoire est banale: un élève qui fait sa rentrée scolaire surprend son professeur de français dès sa première rédaction, et le film s'enchaîne sur la continuité de l'écriture de cette rédaction.
Le voyeurisme pourrait en être le thème principal, ainsi que la curiosité d'un adolescent qui se cherche, cherche sa mère et une famille.
La relation et la complicité de l'élève et de son professeur est singulière, ensemble ils sont pris dans un tourbillon qui les guident tout au long du film, et voir les piéger ?

J'ai beaucoup aimé,ce film m'a laissé une empreinte. C'est ce que je cherche au cinéma. Je sais que cet avis n'est pas partagé....et qu' il est discutable...